Banniereverte
Meandres

 

Guy VIEILFAULT

 

MÉANDRES, sonnets

 

Le Vert-Galant éditeur, 2004 - ISBN 2-84846-034-2

 

8 euros

 

Commande ou contact : @

 

Guy Vieilfault

13 rue du Prieuré

77183 Croissy-Beaubourg

« Rêvé-je encore ou si c’est le ciel qui s’embrase

Il vole dans le vent de singulières phrases… »

ARAGON

signes

 

Guy VIEILFAULT

 

DES SIGNES À LA CRAIE, nouvelles

 

Le Vert-Galant éditeur, 2004 - ISBN 2-84846-032-6

 

15 euros

 

Commande ou contact : @

 

Guy Vieilfault

13 rue du Prieuré

77183 Croissy-Beaubourg

Il me souvient de chansons qui m’émurent

Il me souvient de signes à la craie

Qu’on découvrait au matin sur les murs

Sans en pouvoir déchiffrer les secrets.

 

Qui peut dire où la mémoire commence

Qui peut dire où le temps présent finit

Où le passé rejoindra la romance

Où le malheur n’est qu’un papier jauni…

ARAGON

Fatum

 

Guy VIEILFAULT

 

FATUM, nouvelles

 

Le Vert-Galant éditeur, 2003 - ISBN 2-84846-021-0

 

15 euros

 

Commande ou contact @

 

Guy Vieilfault

13 rue du Prieuré

77183 Croissy-Beaubourg

« Au fond de la matière pousse une végétation obscure ; dans la nuit de la matière fleurissent des fleurs noires. Elles ont déjà leur velours et la formule de leur parfum. »

Gaston BACHELARD

 

Guy VIEILFAULT

 

FLUCTUAT, poèmes

 

Le Vert-Galant éditeur, 2010 - ISBN 2-84846-074-1

 

13 euros

 

Commande ou contact @

 

Guy Vieilfault

13 rue du Prieuré

77183 Croissy-Beaubourg

 

Le vieux poète montmartrois que je suis s’étire toujours aux souvenirs chroniques et « pantruchars » surgis aux quatre coins du hasard.

Guy Vieilfault opère ici un miracle dans le genre. La rare qualité dans la simplicité. Un culte du souvenir rafraîchi de la juste valeur des images et du verbe, des sons et des couleurs. La grande précision du regard ancien. Les précieux rappels ramassés dans le beau décor de ce Paris innombrable, fiévreux et sans mesure. Une poésie nimbée d’un zeste bien pressé de regret, la mélancolie des rayonnements fugaces mais toujours phosphorescents, un peu comme les phosphènes de l’âme en veilleuse.

Magnifique, exceptionnel tous azimuts. À mettre dans toutes les mains, à bride abattue.

Claude Evrard-Coupic

Académie Renée Vivien

Retour index auteurs

Retour index titres

Fluctuat
item2a