Banniereverte

 

Jacques Catinat

 

PATHÉTIQUE

 

poèmes

 

Le Vert-Galant éditeur, 2009

 

ISBN 978-2-84846-058-1

12 euros

 

renseignements

Catinat2a

 

Jacques Catinat

 

INTENTIONS

 

poèmes

 

Le Vert-Galant éditeur, 2008

 

ISBN 978-2-84846-050-5

 

12 euros

 

renseignements

Catinat

 

Jacques Catinat

 

DÉMAGOGIE OU PAS,

 

poèmes

 

Le Vert-Galant éditeur, 2007

ISBN 978-2-84846-059-8

 

10 euros

 

renseignements

Retour index auteurs

Retour index titres

Egopsie

ce n’est pas un coming out

c’est une distanciation

je ne suis pas enfermé dans ma vision

ce n’est pas ego story

c’est un acte de chirurgie.

 

 

Je suis comme les arbres fruitiers.

Quand je souffre j’ai besoin de me reproduire,

de me refaire quelle que soit la chirurgie, alors

je refleuris et ces fleurs feront des fruits ;

ces fruits c’est vous, mes amis.

 

Jacques Catinat

 

EGOPSIE

 

Poèmes

 

Le Vert-Galant éditeur, 2010

ISBN 978-2-84846-071-0

 

12 euros

 

renseignements

Ethique ou esthétique, vérité ou beauté, la poésie cherche toujours et s’interroge sur « la triste habitude », le quotidien matériel, la liberté et la fraternité.

Tout juste si le réel ne s’informe pas lui-même dans son écriture qui déplace naturellement les bornes de l’expression extime.

Son foyer demeure l’amour et l’amitié, l’insoumission consciente sa loi ; « son lieu est partout dans l’anticipation ».

En tout cas elle m’est irréductible et je me demande si ce n’est pas jusqu’à la complaisance et la démagogie, même si la poésie n’a à justifier que d’elle-même.

À soixante ans, il est temps de savoir ce qui reste à faire et à transmettre.

 

Dire jusqu’à l’évidence,

une écologie de la pensée

d’un Zorro de la vérité

même si cela paraît plus prétentieux que provocateur :

« Les livres sont moins importants que vos émotions

« J’attends que l’on m’apporte autre chose que ton repartir

« Enfin connaître le vocabulaire qui rime avec frère

« Le dernier des imbéciles ne se laisse pas voler ses illusions

« Jusqu’à ne plus pouvoir lire et écrire, écrire et repousser la mort ».

 

Notre dignité toujours va s’en arranger et le ver rester dans le fruit.

Il faut rester en résistance, même en s’accrochant aux textes des autres, même en préparant ses obsèques.

J’adore les mains

et les stylos

le papier les livres

les livres et l’esprit

qui les habite

les loue les gîte

y mûrit y surgit

y fait son nid

s’y remue s’y déplie

y part en vacances

et se lasse

de caresses

jusqu’à ce qu’un ange

passe et déclenche

ce qui coule

en avalanche

découle roucoule

s’enroule se saoule

et s’endort.

 

INTENTIONS

est un vrai roman

un faux génie

de vrai écrivain

faux poète

bref

« J’étais suspect

Je le reste. »

PATHETIQUE

« La poésie est un monde à part dans lequel on vit en marge du monde. Comment faire partie de quoi que ce soit, quand on me ressemble ? d’ungroupe, d’un parti, d’une nation ? Je m’y révèle aussitôt distrait ou absent. Rien ne m’est plus naturel que la solitude, voire l’isolement. »

« L’écriture est le seul moyen de se dérober à ce qui occupe ou préoccupe les autres. Et quand je dis que les notes que je prends sont telles que, si je les publiais, on me pendrait, on me met au défi d’être à ce point obscène ».

Extraits de La Courbe de nos angoisses de Marcel Jouhandeau.

L’écriture poétique : je ne connais rien de plus pathétique comme destin. J’avais l’ambition d’une éthique, d’une poéthique,d’une esthétique. J’ai voulu en effacer les gros mots (j’avais ce genre d’outil en cadeau). Il ne m’est resté que le bien et le mal, la prétention du je qui se cache dans l’autodérision, cette conscience aiguë de soi, qui m’oblige à m’expliquer et à définir la règle d’une esthétique intime.

EGOPSIE

le péché nous a fait mortels

tous,

ovnis ou pas

 

qui nous a fait spirituels

à jamais,

et toujours plus universels

 

le même univers nous réunit

matière esprit,

pourquoi lui en vouloir

 

le dénigrer le modifier

l’agrandir,

à notre image

 

le simplifier l’unifier

sans nous oublier,

vive notre propre vérité

 

avouerai-je l’avoir fait

et pouvoir dire « me voilà ! »

 

Jacques Catinat

 

CONNAÎTRE

 

Poèmes

 

Le Vert-Galant éditeur, 2011

ISBN 978-2-84846-087-1

 

12 euros

 

renseignements

CONNETRE

La photo de classe, qui a presque soixante ans, c’est l’image de vies minuscules mêlées de joies et de tristesse, de deuils d’enfances, de regrets, d’élans empruntés et déjà de rancœur. Les enfants sont méchants entre eux et oublient, on le croit trop souvent, les moqueries des amis, non admis dans un cercle restreint de jeux de cours d’école ou de ferme, d’arrières boutiques, de poulaillers, de puciers, d’ombres cachées.

On n’écrit pas pour en tirer vanité mais pour transmettre, prévenir, apprendre.

« L’éducation est la base du comportement de tous ».

 

Jacques Catinat

 

TRANSMAÎTRE

 

Poèmes

 

Le Vert-Galant éditeur, 2012

ISBN 978-2-84846-102-1

 

12 euros

 

renseignements

Photo4e
TRANSMAITRE

De l’étiqueteur à l’éthiqueur

 

Marcel JOUHANDEAU :

« les gens écrivent des romans parce qu’ils ne peuvent pas être chroniqueurs et qu’ils en ont peur

« ils ne cherchent qu’à flatter le lecteur quand

le chroniqueur ne pense qu’à la vérité

« se démasquer n’est pas romancier

« le roman est un pis-aller, atelier de l’imaginaire

« l’imagination est un instrument pour exprimer la réalité à qui je ne veux rien devoir

« la vie telle quelle se présente devant moi. »

 

Comme lui je ne suis pas particulièrement fier de ce que je fais mais je pense que ça peut aider et j’écris d’abord pour les gens que j’aime. J’ai horreur du mensonge et même malgré moi si je semble trahir et tout dire c’est pour l’intérêt humain qui seul m’intéresse.

Rien n’est calculé. Ce ne sont que faits de société qui m’inspirent avec leurs vices et leurs vertus. C’est juste un peu de réalisme. Qu’il y ait plus de mal n’est pas mon fait mais « le mal est un attentat à l’être », alors j’avoue que je me défends et me justifie en quelques pages, trop de pages ? dites moi !

 

Jacques Catinat

 

POÉTHIQUE 1

 

Poèmes

 

Le Vert-Galant éditeur, 2013

 

ISBN 978-2-84846-113-7

 

12 euros

 

renseignements

POETHIQUE
item2b

Trop de mots pour penser

Et pas assez pour se dire

Il me suffit d’écrire

Et de le publier.

 

En plus des photos, la quatrième page

donne des renseignements sur l’auteur.

Chez moi c’est de trop, tout est à l’intérieur.

 

Il faut relire deux fois

chaque recueil parle de vous

et de moi

qu’est ce que tu cherches

ce que tu ne sais pas

ou toi

il faut critiquer réfuter

dire que j’ai copié

sur vous

qui préférez Braguettor

que vous avez pris pour moi

il est mort

le code poètique est oublié

ne fatiguez pas à interpréter

vous le vivez.

 

Jacques Catinat

 

POÉTHIQUE 2

 

Poèmes

 

Le Vert-Galant éditeur, 2014

 

ISBN 978-2-84846-123-6

 

12 euros

 

renseignements

POETHIQUE2

 

Jacques Catinat

 

POÉTHIQUE 1

 

Poèmes

 

Le Vert-Galant éditeur, 2013

 

ISBN 978-2-84846-113-7

 

12 euros

 

renseignements

 

Jacques Catinat

 

L'IMPÉTUEUR

 

Poèmes

 

Le Vert-Galant éditeur, 2015

 

ISBN 978-2-84846-132-8

 

12 euros

 

renseignements

 

Jacques Catinat

 

LE MONDE À L'ENVERS

 

Poèmes

 

Le Vert-Galant éditeur, 2016

 

ISBN 978-2-84846-140-3

 

12 euros

 

renseignements

COUVLIMPETUEUR
COUVLEMONDEALENVERS

« J’aurais dû jouer au caniche

C’est une musique qui plaît

Mais je n’en fais qu’à ma tête

Et puis je me suis énervé

Quand on joue au chien à poil dur

Il faut ménager son archet

Les gens ne viennent pas au concert

Pour entendre hurler à la mort. »

 

Jacques Prévert

Le monde à l’envers,

ça va plus loin que le quotidien

La logique de l’air du temps ne peut durer infiniment, consommez peu, écrivez tout, une génération tue la précédente.

Je pense à Jack Alain Léger, écrivain, qui lui ne raconte pas le temps qu’il fait mais le temps qui le défait. Il est ringardisé et méprisé pour cela. On pourrait s’associer…

 

Jacques Catinat

 

DE CONFUSES PAROLES

 

Poèmes

 

Le Vert-Galant éditeur, 2017

 

ISBN 978-2-84846-147-2

 

12 euros

 

renseignements

Deconfusesparoles

« Notre syntaxe est un héritage encombrant de la scolastique » comme certaines poésies classiques qui emploient le même langage les mêmes rythmes les mêmes rimes les mêmes mariages.

 

Merci Fabrice MIDAL

de nous avoir éclairé sur tout ça.

« C’est quoi la poésie ? »

 

« Ce n’est pas aux vers et aux rêves qu’il faut joindre une clef, ce sont les vers qui ont la clef pour tout comprendre »

Zvétaieva